Phnom Penh, une ville culturelle immanquable

Phnom Penh est à la fois la capitale du Cambodge, mais aussi sa plus grande agglomération. Également connue sous l’appellation « Perle d’Asie », cette ville est chargée d’histoire comme en témoignent ses différents monuments culturels.

Le Palais Royal de Phnom Penh

Pour commencer en beauté ce séjour en territoire cambodgien, les touristes pourront visiter le Palais Royal de Phnom Penh. Ce site est composé d’un ensemble de construction démontrant le savoir-faire architectural khmère. Ce complexe est départagé en trois par des enceintes, la Pagode d’Argent, le palais KHÉMARIN et la partie centrale contenant la salle du Trône.

Cette dernière est un lieu où se réunissaient autrefois les proches du roi et ses généraux. Au cours de ce circuit Cambodge dans le Palais Royal de Phnom Penh, les globe-trotteurs pourront découvrir d’autres édifices, à l’instar du pavillon du clair de lune, ainsi que différents jardins.

Pagode_circuit_Cambodge_Phnom Penh

Wat Phnom

Ce circuit Cambodge peut se poursuivre par la visite de Wat Phnom, l’une des plus anciennes pagodes bouddhistes de Phnom Penh. Sa construction daterait de 1372. Il faut savoir qu’une légende tourne autour de la fondation de ce sanctuaire. Autrefois, une riche veuve, Daun Penh ou Grand-mère Penh, vit un grand arbre dérivé le long du Mékong. Elle y découvrit cinq statues du Bouddha. Cette femme demanda par la suite l’aide des villageois pour élever une petite colline (Phnom) près de sa demeure, et y fit construire un sanctuaire (WHAT) pour abriter les statues. Ce n’est que quelques années plus tard, en 1925, que le temple actuel vit le jour. Il recèle plusieurs statues du Bouddha ainsi que des peintures murales. Par ailleurs, Wat Phnom est également célèbre sa population de singes qui y a élu domicile.

Musée du crime génocidaire de Phnom Penh

Afin de conclure comme il se doit ce circuit Cambodge, les touristes sont invités à faire un détour dans le musée du crime génocidaire de Phnom Penh. Bien que l’endroit semble être déconseillé pour les âmes sensibles, la visite des lieux permet d’en apprendre un peu plus sur l’histoire de ce pays. En effet, ce site, qui était anciennement un lycée, avait servi de prison à la police politique de la dictature khmère rouge durant les années 1970 pour enfermer et torturer tous les opposants supposés au régime. Il est le témoin de cette période sanglante et douloureuse qu’a connue le peuple cambodgien. Les bourlingueurs y trouveront, entre autres, des salles de classe improvisées en cellules, des photographies de plusieurs victimes, et même des ossements exposés dans une vitrine.

Catégories : Site à découvrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera jamais p ubliée.